La femme en vert – Arnaldur Indridason

la-femme-en-vertLa femme en vert est une roman noir islandais qui a reçu de nombreux prix littéraires. C’est seulement en terminant la lecture que je me suis rendu compte qu’il s’agit du tome 2 d’une série ; mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier et de confirmer ma préférence pour les romans policiers scandinaves (Cf. à Camilla Lackberg, Stieg Larsson…).

Lors d’un goûter d’anniversaire dans le quartier de Reykjavik, une petite fille s’amuse à mâchouiller un objet qu’elle a trouvé dans la chambre de son frère ; lui même l’ayant déniché dans les fondations d’une maison en haut de la colline : un os humain ! Les inspecteurs Erlendur, Elinborg et Sigudur Oli chargés de l’enquête font appel à un archéologue – nommé Skarphédinn – pour sortir les ossements et là, surprise : deux corps y ont été enterrés à la fin de la seconde guerre mondiale. Jusqu’aux toutes dernières pages du roman, on pense qu’il s’agit de la femme de Benjamin Knudsen qui aurait disparu alors qu’elle était enceinte. Mais cela est impossible puisque les analyses révèlent qu’il s’agit d’un homme adulte et d’un bébé mort né…

De nombreux retours en arrière sont effectués afin de comprendre ce qui s’est passé dans la maison aux groseilliers  On découvre le terrible quotidien d’une femme battue par son mari et de ses trois enfants impuissants. Les descriptions des passages à tabac sont si horribles et réalistes qu’elles m’ont souvent oppressée. De plus, ce drame familiale d’il y a une soixantaine d’années est mis en parallèle avec le drame personnel actuel d’Erlundur qui doit se rendre au chevet de sa fille qu’il n’a pas vu grandir et qui est dans le coma (drogue et foetus ne faisant pas bon ménage).

En bref, La femme en vert est un roman noir sur le drame de l’enfance et la violence conjugale mené avec brio ; où le passé et le présent se mêlent à la perfection.

J’ai lu ce roman dans le cadre du Baby Challenge – Policier (LivrAddict)

82923323_q

Publicités

9 réflexions sur “La femme en vert – Arnaldur Indridason

  1. Si je ne me trompe pas, La cité des jarres est en fait le tome 1 de la série « Enquête d’Erlendur » ; et d’après les chroniques lues sur internet, il serait moins saisissant que le deuxième tome. A toi de me le dire quand tu auras lu les deux :)

  2. Mais tu prends de l’avance ! Tu sais ce que je vais faire ? C’est les barrer sur ma liste au fur et à mesure ! Par contre ton billet me fait presque regretter de ne pas m’être inscrite dans la section policier…

  3. Je n’ai lu que 2 policiers sur les 20 proposés par le challenge pour l’instant ; mais à ce rythme je vise la médaille d’or :)

    Il est toujours tant de s’inscrire au Baby Challenge policier tu sais !
    Alors si ça te donnes vraiment envie, fonces.

    Je te souhaite d’ores et déjà de belles découvertes BD et romans contemporains.

  4. C’est vrai que les violences conjugales ne sont pas très attirantes dans un roman.. Ni même le viol que subit Lisbeth Salander dans Millénium !

    Les romans scandinaves sont toujours très froids et partent de sujets assez glauques ; mais il en ressort les meilleurs policiers. Durs à lire donc mais poignants et impossibles de les lâcher tant que la lecture n’est pas terminée.

  5. J’ai adoré mon premier Indridason (L’homme du lac) et je comptais poursuivre avec celui-là (oui je fais tout dans le désordre ^^) mais c’est désormais sûr et certain, ton billet m’a convaincue ! Je vais juste faire une petite pause avec des lectures un peu plus joyeuses avant de me replonger dans ces ambiances de polars/thrillers ^^.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s