Blood diamond – Edward Zwick

Pour ma première critique de film, j’ai choisi d’écrire sur celui qu’on a regardé hier soir. L’histoire se déroule à la Sierra Léone durant la guerre civile des années 1990 entre  le RUF (révolutionnaires) et le gouvernement. Salomon Vendé voit son village détruit ; sa famille réussit à s’enfuir mais il est arrêté par le RUF et est envoyé dans la mine de Kono, où il découvre un « diamant de sang » d’une taille exceptionnelle. Il a à peine le temps de l’enterrer qu’il se fait arrêter. En sortant de prison il rencontre Archer, un ancien militaire blanc devenu mercenaire qui lui propose de retrouver sa famille en échange du partage de la vente du diamant. Ils vont être aidés par Maddy Bowen – journaliste américaine – en échange d’informations sur le trafic de diamants et de preuves qui lui permettront de rédiger un article à grand retentissement !

Mon avis : Les premières minutes nous plongent directement dans l’horreur de la guerre civile et sont assez difficiles à regarder étant données les horreurs qui sont faites. [Je continue de le regarder ou je m’arrête là pour ne pas faire de cauchemar dans la nuit ?] Puis on s’attache aux personnages, on se met à leur place et on est indigné par de tels comportements : les Etats-Unis alimentent l’Afrique en armes pour que les peuples s’entretuent /  le RUF enrôle les enfants pour en faire des tueurs / les journalistes se ruent pour prendre des photos de victimes… J’ai beaucoup apprécié ce film car il dénonce, il met des images sur une période historique qu’on ne connait pas forcément, l’histoire d’amour entre Archer et Maddy n’est pas consommée, tout se termine bien pour la famille de Salomon… A mon grand étonnement, en faisant quelques recherches sur internet pour rédiger cet article je suis tombée sur des critiques assez dures. Qu’en pensez-vous ?

-

Publicités